Comment choisir une souffleuse à neige?

Publié le 28 fév 2012 dans Dernières nouvelles, Savoir-faire | 0 commentaire

Lester Loranger, gérant chez Jean Guglia & Fils, et Mario Lessard, enseignant en mécanique de véhicules légers à l’École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal (EMEMM), vous explique comment choisir une souffleuse qui convient parfaitement à vos besoins dans cette émission de Légitime Dépense, sur les ondes de Télé-Québec, diffusée le 21 Novembre 2011.

 

Pour visionnez le segment sur les souffleuses, cliquez ICI.

 

Voici les points saillants de l’émission, tirés du site web de Légitime Dépense:

« Que l’on soit prêt à l’affronter ou non, l’hiver est à nos portes et couvrira bientôt nos routes et nos entrées de son épais manteau blanc.
Si on veut s’attaquer au déneigement par ses propres moyens, une des solutions les plus efficaces demeure la souffleuse à neige.
Mais laquelle choisir parmi la vaste sélection de modèles disponibles et sur la base de quels critères?
Deux spécialistes nous aident à bien s’armer pour l’hiver.

À la base, deux types de souffleuses

Il existe essentiellement deux catégories de souffleuses : à une et à deux phases. Par phase, on entend tout simplement le nombre d’opérations nécessaires pour en arriver à éjecter la neige.

Sur les machines à une phase, plus petites et plus légères, la neige est broyée et expulsée en une seule étape par l’action de la tarière à l’avant. Sur les souffleuses à deux phases, qui sont plus massives, l’éjection de la neige se fait en 2 étapes : la tarière, à l’avant, se charge de broyer la neige en tournant à basse vitesse tandis que le rotor, juste derrière, se charge exclusivement de l’éjection de la neige en tournant à haute vitesse.

En phase avec ses besoins

Parfois électriques et parfois à essence, les souffleuses à une phase – qui coûtent entre 400-800 $ – sont conçues pour les tâches légères. Elles peuvent, par exemple, convenir pour déblayer un balcon, une allée piétonne, ou une toute petite entrée fraîchement enneigée. Mais si la neige à souffler est compactée ou lourde, ou que l’accumulation dépasse une quinzaine de centimètres, elles mordront la poussière plutôt que la neige. C’est qu’en plus d’être plus petites, ces souffleuses ont une tarière en caoutchouc plutôt qu’en métal et leurs roues ne sont pas motorisées, ce qui limite grandement ce à quoi elles sont en mesure de s’attaquer.

Pour souffler plusieurs fois la même neige ou prendre d’assaut la butte laissée par la déneigeuse, on devra se tourner du côté des souffleuses à deux phases qui, elles, peuvent faire face à pratiquement toutes les situations et tous les types de neige. Plus lourdes et presqu’exclusivement à essence, ces machines de guerre hivernales coûtent généralement entre 800 et 3000 $.

Rapport de force

Les petites souffleuses à une phase vont avoir une puissance qui joue entre 3 et 5 chevaux vapeur (CV) et une tarière d’une largeur de 38 cm à 51 cm (15 à 20 pouces). Sur les modèles à deux phases, la puissance jouera plutôt entre 5 et 13 CV et la largeur de la tarière entre 51 cm à 76 cm (20 à 30 pouces). Capable d’avaler plus de neige d’un coup, une souffleuse plus large nécessitera un moteur plus puissant.

Une avalanche de conseils :

Voici, en vrac, quelques conseils de nos experts pour vous aider à faire un bon choix :

- Si vous comptez déneiger autre chose qu’un balcon ou une terrasse, et que vous habitez au Québec, optez pour une souffleuse à deux phases.
- Pour une entrée typique de deux à quatre places, une souffleuse à deux phases de 61 cm (24 pouces) équipée d’un moteur de 8 chevaux vapeur (250 cm3) fera très bien l’affaire.
- Favorisez les moteurs américains (Ex : Briggs & Stratton) ou japonais plutôt que chinois. Ils sont éprouvés et les pièces de rechange sont beaucoup plus faciles à obtenir.
- Optez pour un modèle dont les différents axes mobiles sont sur roulement à billes plutôt que sur coussinets (moins d’usure, plus durable).
- Assurez-vous d’être à l’aise pour manipuler la souffleuse, que les poignées soient à la bonne hauteur et que la chute se manipule bien.
- Si vous n’êtes pas robuste ou en bonne condition physique, assurez-vous de prendre un modèle équipé d’un démarreur électrique.
- Achetez dans un endroit qui offre le service après-vente, et idéalement le plus près possible de chez vous.
- Évitez les grandes surfaces, justement parce qu’il n’y a pas de service après-vente et on vous enverra ailleurs en cas de bris (Sears, qui dispose de son propre centre de service, est l’exception).
- Préférez une machine de meilleure qualité avec moins de gadgets plutôt que l’inverse.
- Faites attention aux modèles bas de gamme. Après quelques années, vous allez payer en réparation ce que vous avez épargné à l’achat.
- Si vous comptez utiliser votre souffleuse aux petites heures du matin et que le bruit vous importe, renseignez-vous sur le nombre de décibels des différents modèles entre lesquels vous hésitez ou mieux, écoutez les fonctionner. Règle générale, plus le silencieux est gros et moins la machine sera bruyante. Les Honda sont très réputées dans ce domaine (mais plus chères).
- Pour une meilleure efficacité énergétique et un peu moins de bruit, optez pour un moteur avec des « valves en têtes ». Vous verrez la mention « OHV » pour
« Over Head Valve » sur le moteur ou les fiches techniques.
- Les souffleuses se vendent très mal quand il neige peu. En achetant à la fin d’un hiver particulièrement clément, vous pourriez faire une très bonne affaire.
- Profitez aussi des ventes pré-saison, entre septembre et le début novembre. Le choix est varié, les prix un peu plus bas et vous pourriez profiter du montage et de l’ajustement gratuitement.
- Entretien : changez l’huile chaque année en début de saison et videz le réservoir d’essence (on remplissez-le à pleine capacité) au moment du remisage estival.
- Gardez votre souffleuse à l’abri des regards indiscrets, les vols de souffleuses sont en recrudescence un peu partout à travers la province depuis quelques années.
- Quelques marques réputées : Ariens, Toro et Honda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>