Publié par Laisser un commentaire

Nouveau dépositaire Honda à Montréal!

gamme honda

Saviez-vous que Jean Guglia et Fils est nouvellement dépositaire des appareils à petit moteur Honda?

 

Génératrices, tondeuses, souffleuses, débroussailleuses, motopompes à eau, motoculteurs, et toutes les pièces que vous recherchez. Nous pouvons maintenant les avoir directement!

 

Présentement, les souffleuses sont en vedette!

Consultez notre page des souffleuses Honda pour en savoir d’avantage sur chaque modèle.

 

Bonne saison!

Publié par Laisser un commentaire

Saviez-vous que nous aiguisons les tondeuses manuelles?

Chez Jean Guglia & Fils, nous aiguisons tous les types de tondeuses, même les tondeuses à moulinet!

Pour 54,95$, retrouvez une tondeuse pratiquement neuve!!

Bon…celle-ci n’a pas l’air neuve, mais ses lames coupent à la perfection, soit encore mieux qu’une neuve car habituellement, quand une tondeuse manuelle est neuve, elle n’est pas ajustée ni aiguisée…!

Auguisage, ajustement et lubrification par Françis Guglia, le fils de Jean, qui a 8 ans d’expérience derrière le tablier!

 

Venez nous voir!

(Il est recommandé de faire faire une mise au point sur une tondeuse manuelle à tous les 25-30 heures d’utilisation)
IMG_8762
IMG_8763
IMG_8764

Publié par Laisser un commentaire

Briggs & Stratton: Gagnant du prix manufacturier de l’année!

Source: Portail Web de Briggs & Stratton

briggs-stratton-logo

Briggs & Stratton: Gagnant du prix manufacturier de l’année!

Briggs & Stratton a été nommé « Fabricant de l’année » par le Conseil de la formation et équipement moteur (EETC) . Ce prix reconnaît le support et l’effort constant de Briggs & Stratton pour éduquer et former des techniciens dans l’industrie de l’équipement à petits moteurs. Des techniciens formés signifient des temps de réponse plus rapides lorsque le client a des problèmes, ainsi que des diagnostics plus précis. Depuis 2003, où Briggs & Stratton avait aussi remporté le prix du « Fabricant de l’année », l’entreprise a intensifié ses initiatives pour éduquer les techniciens. En effet, le constructeur du moteur fournit du matériel d’apprentissage aux techniciens via le site portail de puissance et met sur ​​pied des séances de formation à des événements tels que les GIE + EXPO . Il distribue également des kits de formation et d’autres ressources pédagogiques aux enseignants de cours de petits moteurs.

Bravo Briggs! De toute l’équipe de Jean Guglia & Fils!

 

Briggs & Stratton Receives Manufacturer of the Year Award

Briggs & Stratton was named Manufacturer of the Year by the Equipment & Engine Training Council (EETC). This award recognizes Briggs & Stratton’s continued support and involvement with the EETC to educate and train technicians in the power equipment industry. Trained technicians mean quicker response times when the customer has power equipment issues, and more accurate diagnoses which make for a more efficient business process for dealers.Since 2003, when Briggs & Stratton last won the Manufacturer of the Year award, they have stepped up their own initiatives to educate technicians. The engine manufacturer provides learning materials to technicians via the Power Portal website and on-site training sessions at events such as GIE+EXPO. They also distribute engine training kits and other teaching resources to high school instructors for use in Small Engine courses.

 

Congratulations Briggs! From the whole Jean Guglia & Fils team!

Publié par Laisser un commentaire

Savoir la différence entre une souffleuse à une phase et une souffleuse à deux phases

Différence entre les souffleuses à une phase et à deux phases:

Souffleuses à une phase:

Un rotor à grande vitesse fait tourner les lames en caoutchouc pour rassembler et éjecter la neige en un mouvement efficace. La technologie Toro Power Curve permet aux lames de toucher le sol pour aider à propulser la machine tout en déblayant jusqu’au revêtement. Ces modèles sont compacts, agiles et faciles à manier.

Les souffleuses à une phase sont idéales:

  • Pour déblayer une allée ou une petite entrée. Tant que vous n’avez pas à souffler le banc de neige de la charrue ou de la glace.
  • Si vous êtes assidu. Il faut passer la souffleuse tout de suite après la tempête, avant que la neige ne gèle.

 

Souffleuses à deux phases:

Première phase: les tarières dentelées haute résistance rassemblent la neige à l’intérieur de la machine. Deuxième phase: une turbine à grande vitesse expulse la neige par l’éjecteur. Le système de tarière Toro Power Max régule l’entrée de neige afin de réduire les obstructions tout le maximisant la vitesse de la turbine pour assurer des performances puissantes. Ces modèles sont idéaux pour la neige profonde et compactée.

Vous aurez besoin d’une souffleuse à deux phases:

  • Si vous avez à déblayer le banc de neige de la charrue. La première phase des souffleuses à deux phases sert entre autres à concasser les morceaux de neige dure et à compacter la neige.
  • Si vous ne pensez pas déblayer tout de suite après une tempête. Si vous attendez que la neige gèle, les souffleuses à une phase ne pourront pas faire le travail (peut-être que les souffleuses à deux phases non plus, mais il y a plus de chances que ça fonctionne).
  • Si vous savez que vous avez plus ou moins le temps de passer la souffleuse, les souffleuses deux phases sont beaucoup plus rapides.
  • Si vous avez des contraites de forces. Les souffleuses à deux phases semblent plus difficiles à manipuler, mais elles requièrent moins de force physique, car elles avancent toutes seules.

 

Bon magasinage!




Publié par 2 commentaires

Entrevue avec notre mécano Alain Lebarbé

(Source: http://sarahddc.wordpress.com/)

Voici une entrevue avec notre plus jeune mécano, Alain Lebarbé, qui explique bien le métier de mécanicien de petits moteurs!

Profil d’emploi : Mécanicien de petits moteurs

Publié le par Sarah Mongeau

Nom et âge?   Alain, 28 ans.

Quel est ton métier ?   Mécanicien de petits moteurs

Depuis quand occupes-tu cet emploi? près de 7ans

En langage vulgarisé, tu fais quoi?   Je répare des outils, majoritairement à essence mais aussi électriques. J’ai beaucoup de contact avec la clientèle puisque je fais aussi de la vente d’équipement neuf (tondeuses, souffleuses, scies, génératrices), de la recherche de pièces pour les clients.  Au quotidien, j’utilise le chariot élévateur pour recevoir les grosses commandes, je donne des mini-formations à chaque client qui lui, achète un équipement spécialisé pour le travail qu’il doit effectuer. Je suis aussi porté à faire de la cueillette et livraison de machines et l’inventaire de nos pièces.

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière?   J’ai d’abord suivi un DEP comme machiniste après l’école secondaire. Suite à ceci, j’ai travaillé dans ce domaine durant près d’un an. Je ne me sentais pas a ma place car ce métier tourne autour du travail à la chaine et la répétition, ce qui m’intéressait peu. Je me suis donc retrouvé une fois de plus à l’école pour une année et demi pour suivre le cours  » Mécanique de véhicules légers « . Métier connexe avec le machinage, j’ai réussi haut la main et je me suis retrouvé dans mon stage final à l’endroit ou je travaille toujours depuis près de 7 ans. ( Ils m’ont gardé, je devais bien faire l’affaire ! )

Quand tu étais petit, tu voulais faire quoi ?  Ingénieur en blocs LEGO. (no jokes)

Par quelles études ou formation es-tu passé pour arriver où tu es ? Mis à part des mes 2 DEP,  j’ai eu droit à plusieurs formations spécifiques par plusieurs compagnies d’équipement professionnel et résidentiel ( Stihl, Echo, Husqvarna, Shindaiwa, Toro, Briggs & Stratton, Kohler, etc.. ). J’ai toujours apprécié réparer des trucs, les améliorer, utiliser mon sens de la débrouillardise ainsi que de la logique mécanique. J’ai eu plusieurs beaux projets que j’ai pu mener à terme durant mon programme. Mon cours favori durant mon DEP de mécanique étais celui de schémas et croquis ainsi que apprentissage au travaux d’ateliers ( limage, perçage, etc ) pour la simple et bonne raison que j’ai pu rester a la maison, car ceux ci m’ont été crédités par la commission scolaire, mon expérience étant reconnue ! 😀

Décris-moi ton environnement de travail. Le plus clair de mon temps est passé dans un atelier de mécanique assez gros, car nous entreposons tous les équipements neufs et usagés ainsi que ceux en réparation. Nous avons une chambre d’essai ventilée pour démarrer les moteurs, un showroom à l’avant du magasin, un comptoir pour les pièces et la réception de machines à réparer. Pour ce qui est des odeurs, assez simple : l’essence surtout, mais très peu percevable car nous ne démarrons pas de moteurs là où l’on travaille, on le fait dans la pièce ventilée. Chacun des mécaniciens (nous sommes 6) est jumelé par deux, par endroit de travail.

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier ? Débrouillardise, sens de la logique, rapidité d’apprentissage.

Le plus gros turn-off de ton métier ? Le salaire, malheureusement. À mon avis, c’est un métier beaucoup trop sous-estimé par la plupart des gens. Il faut comprendre que pour bien des gens, je ne répare qu’une scie à chaîne, mais à mes yeux,  je suis spécialiste quand même, tout comme votre dentiste.

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier ? Le contact direct avec les clients. Je suis une personne chanceuse qui a un don unique pour discuter et conseiller précisément les clients qui entrent et sortent de mon lieu de travail. Je m’assure de répondre à leurs besoins au meilleur de mes connaissances.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu ? Je ferais un métier qui ne demande aucun diplôme en fait, je serais musicien professionnel.  Je suis déjà musicien comme sideline depuis plus ou moins 10 ans, et je joue du drum depuis plus de 15 ans.  Je suis d’ailleurs présentement dans le groupe  » Pacific Alive  » qui essaie fort de percer dans ce milieu beaucoup trop contingenté (beaucoup de groupes et peu de place). Je souhaite un jour que mon band finisse par réussir au point de pouvoir dire que je gagne ma vie avec la musique.  Pour les curieux, vous pouvez visiter notre page web (ici).

Un souvenir qui te rend fier de ton travail : Toutes les fois ou les clients ont rappelé ma patronne pour leur laisser savoir à quel point le « jeune avec les tattoos » les avait si bien servi et informé. L’habit ne fait pas le moine comme on dit !

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier? C’est un métier qui ne cesse de changer (nouvelles machines = nouvelles technologies lié a ce type d’équipement ) Donc si tu aimes la diversité à tous les jours, cela serait parfait pour toi.

EN RAFALE !

  • Univers féminin ou Masculin ? Masculin ( mais de plus en plus populaire chez les femmes )
  • Bureau ou route ? route
  • Conciliation travail-vie privée ou workaholic ? travail-vie privée
  • Paperasse ou travail manuel ? travail manuel
  • Travail solitaire ou en équipe ? en équipe

Alain Lebarbé

Mécanicien de petits moteurs chez Jean Guglia et fils

10344 Boulevard Saint-Laurent, Montréal, QC H3L 2P2

(514) 387-0871

Publié par Laisser un commentaire

Comment choisir une tondeuse à gazon [VIDÉO]

Tondeuse manuelle?

Tondeuse électrique?

Tondeuse à batterie?

Tondeuse à essence?

Jean Guglia, propriétaire de l’Atelier Jean Guglia & Fils à Montréal, vous éclaire pour le choix du type de tondeuse qu’il vous faut!

 

 

Publié par Laisser un commentaire

Contrat de déneigement résidentiel ou souffleuse à neige?

Chacun d’entre nous choisi de faire certaines tâches de la maison ou de les externaliser. Il est évident qu’on ne peut pas tout faire. Par exemple, je me vois mal refaire ma toiture…! Par contre, le ménage, la peinture, et même le déneigement sont des tâches que nous pourrions presque tous faire, d’où le dilemme: est-ce que je m’occupe de ma neige moi-même, ou si je la fais faire par un entrepreneur en déneigement?

Certes, faire affaire avec une compagnie de déneigement apporte plusieurs avantages: entre autres, vous n’aurez pas besoin de souffleuse à neige(!), et aucun d’effort physique n’est nécessaire pour déneiger l’entrée de garage! C’est assez alléchant! Par contre, il faut s’assurer de faire affaires avec un entrepreneur fiable et ponctuel, sans quoi vous risquez d’être insatisfait. Voici un guide de l’Office de la Protection du Consommateur à lire avant d’engager un entrepreneur en déneigement: http://www.protegez-vous.ca/office-de-la-protection-du-consommateur/engager-entrepreneur-en-deneigement.html. Il explique entre autres qu’il est important d’avoir un contrat signé, et de bien lire les clauses du contrat.

La souffleuse à neige apporte également son lot d’avantages: meilleur contrôle de la disposition de la neige, flexibilité (vous pouvez le faire quand vous voulez, vous n’avez pas à attendre que votre déneigeur passe pour entrer ou sortir de votre entrée!), bon karma si vous déneigez les voisins 🙂 , et c’est également moins dispendieux à long terme. La preuve?

On considère qu’une souffleuse de moyenne ou bonne qualité, bien entretenue et bien entreposée durant la saison estivale, a une durée de vie de 25 ans minimum.

Calcul des coûts de déneigement sur 25 ans

Déneigement Souffleuse
Coût moyen d’un contrat de déneigement pour la région de Montréal 500$ Coût moyen d’une souffleuse de qualité

Mise au point avant la fin de la garantie (3ème année)

Réparations (disons un bris aux 5 ans à 250$ par bris)

Essence: 10$ x 25 ans

 1500$
 

125$
 

1250$

250$

Coût total sur 25 ans 12 500$  Coût total sur 25 ans 3 125$

C’est assez convaincant côté budget! Imaginez si vous partagiez votre souffleuse…et les frais…et la tâche, avec un voisin…!

Voir le billet « Nouveau concept: la souffleuse partagée! » sur notre blog!




Apprenez comment choisir la bonne souffleuse à neige avec Jean Guglia à l’émission Ça vaut le cout sur les ondes de Télé Québec.